CEMÉA Basse-Normandie
> >

Le cursus de la formation BAFA

La formation au Brevet d'Aptitude aux Fonctions d'Animateur est construite sur une alternance de temps théoriques (stage de formation générale et stage d'approfondissement ou de qualification) et de temps pratiques (stage pratique en accueil collectif de mineurs). Chaque étape de la formation possède des spécificités.

Les objectifs de la formation BAFA

La formation BAFA est encadrée par l'arrêté du 15 juillet 2015. Celui-ci fixe deux familles d'objectifs principaux à la formation :

1° préparer l'animateur à exercer les fonctions suivantes :

  • assurer la sécurité physique et morale des mineurs et en particulier les sensibiliser, dans le cadre de la mise en œuvre d'un projet pédagogique, aux risques liés, selon les circonstances aux conduites addictives ou aux comportements, notamment ceux liés à la sexualité ;
  • participer à l'accueil, à la communication et au développement des relations entre les différents acteurs ;
  • participer, au sein d'une équipe, à la mise en œuvre d'un projet pédagogique en cohérence avec le projet éducatif dans le respect du cadre réglementaire des accueils collectifs de mineurs ;
  • encadrer et animer la vie quotidienne et les activités ;
  • accompagner les mineurs dans la réalisation de leurs projets.

2° accompagner l'animateur vers le développement d'aptitudes lui permettant :

  • de transmettre et de faire partager les valeurs de la République, notamment la laïcité ;
  • de situer son engagement dans le contexte social, culturel et éducatif ;
  • de construire une relation de qualité avec les membres de l'équipe pédagogique et les mineurs, qu'elle soit individuelle ou collective, et de veiller notamment à prévenir toute forme de discrimination ;
  • d'apporter, le cas échéant, une réponse adaptée aux situations auxquelles les mineurs sont confrontés.

Avant d'entrer en formation, chaque stagiaire doit préalablement ouvrir un dossier auprès du ministère de la jeunesse et des sports. Pour faciliter cette démarche, il existe désormais un site internet pour cette inscription.

Plusieurs aides financières existent pour financer la formation BAFA. La CNAF en propose une sans condition de ressources, remboursant une centaine d'euros en fin de formation. D'autres structures (CAF, Conseils Départementaux, Conseil Régional, Comités d'entreprises, DDCS, mairies...) peuvent apporter des financements plus ou moins importants. Ne pas hésiter à vous renseigner au moment de l'inscription.

Les trois étapes de la formation BAFA

La formation BAFA est construite autour de trois stages qui doivent être suivis dans une période de 30 mois au maximum.

La session de formation générale (BAFA 1)

Le stage de base est obligatoirement la première étape de la formation. D'une durée de 8 jours (généralement en internat), la session regroupe jusqu'à quarante stagiaires maximum et une équipe de formateurs. Elle a pour but d'acquérir les éléments fondamentaux pour assurer les fonctions précitées. Sa validation s'effectue selon des critères définis dès le début du stage. Elle est indispensable pour pouvoir passer à l'étape suivante.

Le stage pratique (BAFA 2)

Le stage pratique permet la mise en œuvre et l'expérimentation des acquis du stage de base. Il a une durée d'au moins quatorze jours effectifs en deux parties au plus et se déroule obligatoirement sur le territoire national. La durée minimale d'une période de stage est de quatre jours.

Il peut se dérouler dans un accueil de loisirs périscolaire tel que défini à l'article R. 227-1 du code de l'action sociale et des familles, dans la limite de six jours effectifs.

Ce stage doit débuter dans les 18 mois suivant le stage de base. Pour aider les stagiaires à trouver un lieu de stage, les Ceméa propose un site d'aide au placement. Pendant ce stage, c'est le directeur de l'accueil qui est en charge de la formation du stagiaire. Sur demande motivée du candidat, le directeur départemental de la cohésion sociale ou le directeur départemental de la cohésion sociale et de la protection des populations de son lieu de résidence peut l'autoriser à déroger à ce délai.

La session d'approfondissement ou de qualification (BAFA 3)

Le stage BAFA3 clôture le cursus de formation. A ce titre, il revient sur l'ensemble des étapes effectuées par les stagiaires et notamment sur les difficultés ou réussites du stage pratique. Pendant 6 jours il permet également de s'intéresser de près à un thème particulier (contrairement au stage BAFA1 qui est généraliste). Certains stages peuvent se dérouler à l'étranger.

La session de qualification d'une durée de huit jours permet au stagiaire de compléter sa formation dans les mêmes conditions que celles prévues pour la session d'approfondissement et d'acquérir en plus des compétences et responsabilités supplémentaires dans un domaine spécialisé. Ces prérogatives spécifiques dans l'encadrement des activités concernées doivent être renouvelées tous les cinq ans.

Le Jury

A l'issue de la formation, le dossier de chaque candidat est vérifié par un jury (deux par an en Basse-Normandie) organisé par la DDCS du département de résidence. En fonction de la validation des différents stages, celui-ci délivre le diplôme BAFA ou ajourne le candidat.

Information

Pour pouvoir effectuer l'étape stage pratique, les candidats ne doivent ni être frappés par une incapacité pénale consécutive à une condamnation définitive pour un crime ou à deux mois au moins d'emprisonnement sans sursis pour un des délits inscrits à l'article L. 133-6 du code de l'action sociale et des familles, ni faire l'objet d'une mesure administrative de suspension ou d'interdiction d'exercer auprès des mineurs en application de l'article L. 227-10 du même code.

Ce site a été imaginé et structuré par les CEMÉA de Bretagne